Tableaux sur la pratique

  • Tableau 1 – Substances qu’un DN peut administrer par voie d’inhalation

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes, les inscrits peuvent administrer par inhalation une substance prescrite figurant au tableau 1 du règlement Dispositions générales, conformément aux restrictions énoncées.

    Tout inscrit qui mélange, prépare, emballe ou étiquette au moins deux substances figurant au tableau 1 du règlement Dispositions générales doit le faire conformément aux normes d’exercice pour la préparation des mélanges, telles que définies dans le règlement.

    Tableau 1

     Médicament  Restriction  Note explicative
    Acétylcystéine Aucune restriction précisée.
    Glutathion Aucune restriction précisée.  
    Bromure d’ipratropium Administration à un patient par un inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence. Dans une situation d’urgence, administrer une dose quotidienne maximale de 0,5 mg, mais seulement après que l’inscrit a administré du Salbutamol au patient. Ce médicament ne peut être administré que dans le cabinet en cas d’urgence. La dose est limitée et ne peut être administrée qu’après l’administration de Salbutamol.
    Salbutamol Administration à un patient par un inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence. Dans une situation d’urgence, administrer un maximum de deux doses de 2,5 mg chacune. Ce médicament ne peut être administré que dans le cabinet en cas d’urgence. La dose est limitée, comme indiqué.
    Solution saline  Aucune restriction précisée.  
    Oxygène thérapeutique  Aucune restriction précisée.  
  • Tableau 2 – Substances qu’un DN peut administrer par voie d’injection

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes, les inscrits peuvent administrer par injection une substance prescrite figurant au tableau 2 du règlement Dispositions générales, conformément aux spécifications relatives à la voie d’administration et aux restrictions énoncées dans le tableau.

    Les inscrits ne peuvent effectuer cet acte autorisé que s’ils satisfont aux exigences générales présentées sur la page À propos des actes autorisés.

    Tableau 2

    Substance Voie d’administration Restriction  Note explicative 
    Acétylcystéine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Adénosine triphosphate Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Alanine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Arginine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Acide aspartique Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Atropine Injection intraveineuse Administration à un patient par un inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence. Dans une situation d’urgence, administrer 0,5-1 mg q3-5 min. Dose minimale : Ce médicament ne peut être administré que dans le cabinet en cas d’urgence. Dans une situation d’urgence, administrer 0,5-1 mg toutes les 3 à 5 minutes. La dose doit être d’au moins 0,5 mg, mais ne peut être supérieure à 2 mg au total.
    Biotine Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Chlorure de calcium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Gluconate de calcium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Glycérophosphate de calcium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Hydrates de carbone dans une solution de chlorure de sodium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Chrome Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Sulfate de cuivre Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Chlorure de cuivre Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Injection de dextrose Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Chlorhydrate de diphénhydramine Injection intraveineuse, injection intramusculaire Administration à un patient par l’inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence. Dose maximale : 100 mg. Ce médicament ne peut être administré que dans le cabinet en cas d’urgence. Les doses sont limitées de la façon indiquée.
    Chlorhydrate d’épinéphrine Injection intramusculaire Administration à un patient par l’inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence. Dose maximale : 1,5 mg. Ce médicament ne peut être administré que dans le cabinet en cas d’urgence. Les doses sont limitées de la façon indiquée.
    Sulfate ferreux Injection intramusculaire Administration uniquement au moyen de la technique d’injection en Z. Ne doit pas être administré par voie intraveineuse.  Ne peut être administré qu’au moyen de la technique d’injection en Z.
    Acide folique Injection intraveineuse, injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Glutamine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Acide glutamique Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Glycine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Glutathion Injection intraveineuse, injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Histidine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Acide chlorhydrique Injection intraveineuse Dans le rapport suivant : 1:1000 ou 1:500. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et selon les coefficients indiqués.
    Isoleucine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    L-Tryptophane Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Solution de Ringer au lactate Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Leucine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Oestrogène (bio-identique) Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Lysine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Sulfate de magnésium Injection intraveineuse, injection intramusculaire La substance ne doit jamais être administrée par l’inscrit pour traiter une éclampsie ou une prééclampsie. Interdit pour le traitement d’une éclampsie ou d’une prééclampsie.
    Chlorure de magnésium Injection intraveineuse, injection intramusculaire La substance ne doit jamais être administrée par l’inscrit pour traiter une éclampsie ou une prééclampsie. Interdit pour le traitement d’une éclampsie ou d’une prééclampsie.
    Manganèse Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Méthionine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Molybdène Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Ornithine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Phénylalanine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Chlorure de potassium Injection intraveineuse Sous forme posologique d’au plus 0,3 mEq/kg/h. La substance ne doit jamais être administrée en monothérapie ou par bol intraveineux. La dose est limitée de la façon indiquée et ne peut être administrée en monothérapie ou par bol intraveineux.
    Phosphate de potassium Injection intraveineuse Sous forme posologique d’au plus 0,3 mEq/kg/h. La substance ne doit jamais être administrée en monothérapie ou par bol intraveineux. La dose est limitée de la façon indiquée et ne peut être administrée en monothérapie ou par bol intraveineux.
    Proline Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Solution de Ringer (sodium, chlorure, potassium et calcium) Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Solution saline Injection intraveineuse, injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Sélénium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Sérine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Bicarbonate de sodium Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Iodure de sodium Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres minéraux. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre minéral.
    Eau stérile Injection intraveineuse, injection intramusculaire Uniquement en combinaison avec d’autres substances Ne peut être administré qu’avec d’autres substances.
    Strontium et ses sels Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Taurine Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Thréonine Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres acides aminés. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre acide aminé.
    Vanadium Injection intraveineuse Uniquement en combinaison avec d’autres minéraux. Utilisé uniquement par voie intraveineuse et avec au moins un autre minéral.
    Viscum Album Injection intraveineuse, injection sous-cutanée Aucune restriction précisée.  
    Vitamine A Injection intraveineuse Dose quotidienne maximale : 10 000 unités internationales. La dose quotidienne maximale est limitée à 10 000 unités internationales.
    Vitamine B1 Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine B2 Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine B3 Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine B5 Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine B6 Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine B12 Injection intraveineuse, injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Vitamine C Injection intraveineuse Administrer au plus 15 g par jour en présence d’un déficit en G6PD. Un test de glucose-6-phosphate déshydrogénase G6PD) est nécessaire avant l’administration. Si le patient présente un déficit en C6PD, la dose quotidienne est limitée à 15 g par jour.
    Vitamine D Injection intraveineuse, injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Vitamine E Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Vitamine K1 Injection intramusculaire Aucune restriction précisée.  
    Chlorure de zinc Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.  
    Sulfate de zinc Injection intraveineuse Aucune restriction précisée.

     

  • Tableau 3 – Médicaments pouvant être prescrits par un DN

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes, les inscrits peuvent prescrire les médicaments figurant au tableau 3 règlement Dispositions générales, conformément aux restrictions énoncées dans le tableau. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les médicaments que les naturopathes peuvent prescrire, visitez la page Ce que les DN peuvent prescrire.

    Tableau 3

     Médicament  Restrictions, voies d’administration, doses  Note explicative
    Adénosine triphosphate Uniquement si le médicament est prescrit pour injection intraveineuse avec administration au patient par l’inscrit dans son cabinet. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est prescrit pour une injection intraveineuse. Il figure sur cette liste pour permettre aux inscrits d’accéder à ce médicament dans les pharmacies. Un inscrit peut également rédiger une ordonnance pour permettre à un patient de se procurer le médicament dans une pharmacie et de l’apporter à un rendez-vous pour l’injection.
    Chlorure de calcium Uniquement si le médicament est prescrit sous forme injectable pour injection intraveineuse avec administration au patient par l’inscrit. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est prescrit pour une injection intraveineuse. Il figure sur cette liste pour permettre aux inscrits d’accéder à ce médicament dans les pharmacies. Un inscrit peut également rédiger une ordonnance pour permettre à un patient de se procurer le médicament dans une pharmacie et de l’apporter à un rendez-vous pour l’injection.
    Gluconate de calcium Uniquement si le médicament est prescrit sous forme injectable pour injection intraveineuse avec administration au patient par l’inscrit. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est prescrit pour une injection intraveineuse. Il figure sur cette liste pour permettre aux inscrits d’accéder à ce médicament dans les pharmacies. Un inscrit peut également rédiger une ordonnance pour permettre à un patient de se procurer le médicament dans une pharmacie et de l’apporter à un rendez-vous pour l’injection.
    Colchicine Le médicament ne doit être prescrit que s’il s’agit de colchicine d’origine végétale, composée à partir du corme du colchique d’automne. Cette limite exige que seule la version botanique de la colchicine qui est composée à partir du corme du colchique d’automne soit prescrite.
    Injection de dextrose Uniquement si le médicament est prescrit sous forme de solutions concentrées pour injection intraveineuse avec administration au patient par l’inscrit. Ce médicament ne peut être prescrit que dans des solutions concentrées pour injection intraveineuse. Il figure sur cette liste pour permettre aux inscrits d’accéder à ce médicament dans les pharmacies. Un inscrit peut également rédiger une ordonnance pour permettre à un patient de se procurer le médicament dans une pharmacie et de l’apporter à un rendez-vous pour l’injection.
    Digitalis purpurea et ses glycosides Uniquement si la prescription du médicament s’accompagne de la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient. Ce médicament exige toujours une ordonnance. De plus, l’inscrit doit surveiller les niveaux de sérum sanguin du patient lorsqu’il prescrit ce médicament.
    Oestrogène (bio-identique) Uniquement si le médicament est prescrit sous forme de médicament topique ou de suppositoire. Ce médicament exige toujours une ordonnance et ne peut être prescrit que sous forme topique ou de suppositoire.
    Acide folique Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique orale contenant plus de 1,0 mg d’acide folique par unité posologique, ou dont la plus forte dose quotidienne recommandée résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1,0 mg d’acide folique. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est prescrit à un dosage de plus de 1 mg par dose ou de plus de 1 mg par dose quotidienne. Un inscrit peut prescrire à ce niveau ou à un niveau supérieur lorsque cela est indiqué. L’acide folique à une dose inférieure à 1 mg par dose ou par dose quotidienne n’est pas un médicament et n’exige pas d’ordonnance.
    L-Tryptophane Uniquement si le médicament est prescrit pour un patient sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose maximale recommandée est fixée à 12 g par jour et doit être fournie. Le médicament peut être prescrit comme ingrédient unique destiné à être administré par injection intraveineuse. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsque prescrit sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 12 g. Le médicament peut être prescrit en tant qu’ingrédient unique pour une thérapie IV.
    Lévocarnitine et ses sels Uniquement si le médicament est prescrit pour le traitement de la déficience primaire ou secondaire en lévocarnitine. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est prescrit pour le traitement d’une carence primaire ou secondaire en lévocarnitine, auquel cas une ordonnance est nécessaire. S’il est recommandé pour toute autre affection, il ne s’agit pas d’un médicament et une ordonnance n’est pas nécessaire.
    Nitroglycérine Administration à un patient par l’inscrit dans son cabinet uniquement en cas d’urgence et seulement pour l’angine de poitrine. Posologie : une ou deux doses mesurées (0,4 ou 0,8 mg de nitroglycérine) placées sur ou sous la langue, sans inhalation. Il faut fermer la bouche immédiatement après chaque dose (jusqu’à trois doses en tout, avec un intervalle d’au moins cinq minutes entre chaque dose). Le patient peut prendre un comprimé sublingual (0,3 ou 0,6 mg comme dose initiale). Dose maximale : 1,8 mg. Ce médicament est inscrit sur cette liste uniquement pour garantir qu’un inscrit peut se le procurer auprès d’une pharmacie pour un usage en cabinet. Il ne peut être administré par l’inscrit qu’en cabinet, uniquement en cas d’urgence et uniquement pour l’angine de poitrine en respectant les exigences posologiques explicites.
    Pancréatine Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est sous une forme qui fournit plus de 20 000 USP d’activité lipasique par dose ou à n’importe quelle dose lorsqu’il est prescrit pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance.
    Pancrélipase Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est prescrit sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance.
    Pilocarpine et ses sels Le médicament ne doit être prescrit que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est le pilocarpus d’origine végétale, composé à partir de feuilles de pilocarpus microphyllus, 2. l’inscrit surveille les niveaux de médication du patient pendant le traitement avec ce médicament, 3. le médicament n’est jamais prescrit pour traiter un patient ayant un glaucome. Ce médicament ne peut être prescrit que sous sa forme botanique, comme identifiée, et exige que l’inscrit surveille les niveaux du patient pendant le traitement. Le médicament ne peut être prescrit pour traiter un patient atteint de glaucome.
    Podophyllotoxine Le médicament ne doit être prescrit que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est la podophyllotoxine d’origine végétale, composée à partir de podophyllum peltatum, 2. le médicament n’est jamais prescrit pour traiter un patient souffrant d’arthrite rhumatoïde. Ce médicament ne peut être prescrit que sous sa forme botanique, comme identifiée, et ne peut être prescrit à un patient souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
    Progestérone (forme bio-identique) Uniquement si le médicament est prescrit sous forme de médicament topique ou de suppositoire. La progestérone exige toujours une ordonnance et ne peut être prescrite que sous forme topique ou de suppositoire.
    Rauwolfia Aucune restriction, etc. précisée.  
    Thyroïde Aucune restriction, etc. précisée. Il n’y a aucune limite concernant les dosages. La thyroïde est mentionnée comme elle est inscrite sur la liste des médicaments d’ordonnance et fait uniquement référence à la thyroïde desséchée.
    Vitamine A Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique orale contenant plus de 10 000 unités internationales de vitamine A par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 10 000 unités internationales de vitamine A. La vitamine A exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est prescrite pour un usage oral à plus de 10 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 10 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine D Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique orale contenant plus de 1 000 unités internationales de vitamine D par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1 000 unités internationales de vitamine D. La vitamine D exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est prescrite pour un usage oral à plus de 1 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 1 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K1 Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K1 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est prescrite pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle n’exige pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K2 Uniquement si le médicament est prescrit sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K2 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est prescrite pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Yohimbine et ses sels Le médicament ne doit être prescrit que s’il s’agit de yohimbine d’origine végétale, composée à partir de l’écorce de Pausinystalia yohimbe. Il s’agit toujours d’un médicament et une ordonnance est toujours exigée. Il ne peut être prescrit que sous sa forme botanique, comme identifiée.
  • Tableau 4 – Médicaments pouvant être préparés par un DN

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes, les inscrits peuvent préparer les médicaments figurant au tableau 4 règlement Dispositions générales, conformément aux restrictions énoncées dans le tableau.

    Tableau 4

     Médicament  Restrictions, voies d’administration, doses  Note explicative
    Colchicine Le médicament ne doit être préparé que s’il s’agit de colchicine d’origine végétale, composée à partir du corme du colchique d’automne. Cette limite exige que seule la version botanique de la colchicine qui est composée à partir du corme du colchique d’automne soit préparée.
    Digitalis purpurea et ses glycosides Uniquement si la préparation du médicament s’accompagne de la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient. Ce médicament exige toujours une ordonnance. De plus, l’inscrit doit surveiller les niveaux de sérum sanguin du patient lorsqu’il prépare ce médicament.
    Œstrogène (bio-identique) Uniquement si la préparation du médicament s’accompagne de la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient. Ce médicament exige toujours une ordonnance et ne peut être préparé que sous forme topique ou de suppositoire.
    Acide folique Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique orale contenant plus de 1,0 mg d’acide folique par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1,0 mg d’acide folique. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est préparé à un dosage de plus de 1 mg par dose ou de plus de 1 mg par dose quotidienne. Un inscrit peut préparer ce médicament à ce niveau ou à un niveau supérieur lorsque cela est indiqué et une ordonnance est fournie. L’acide folique à une dose inférieure à 1 mg par dose ou par dose quotidienne n’est pas un médicament et n’exige pas d’ordonnance.
    L-Tryptophane Uniquement si le médicament est préparé pour un patient sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose maximale recommandée est fixée à 12 g par jour et doit être fournie en trois ou quatre doses égales. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est préparé sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 12 g par jour et doit être fournie en trois ou quatre doses égales.
    Lévocarnitine et ses sels Uniquement si le médicament est préparé sous forme de médicament topique ou de suppositoire. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est préparé pour le traitement d’une carence primaire ou secondaire en lévocarnitine, auquel cas une ordonnance est nécessaire. S’il est recommandé pour toute autre affection, il ne s’agit pas d’un médicament et une ordonnance n’est pas nécessaire.
    Pancréatine Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est préparé sous une forme qui fournit plus de 20 000 USP d’activité lipasique par dose ou à n’importe quelle dose lorsqu’il est préparé pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs ou pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance.
    Pancrélipase Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est préparé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Des dosages plus faibles de cette substance, ou son utilisation pour d’autres conditions, ne sont pas des médicaments et peuvent être préparés à la discrétion de l’inscrit.
    Pilocarpine et ses sels Le médicament ne doit être préparé Inscrit si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament préparé est le pilocarpus d’origine végétale, composé à partir de feuilles de pilocarpus microphyllus, 2. l’inscrit surveille les niveaux de médication du patient pendant le traitement avec ce médicament, 3. le médicament n’est jamais préparé pour traiter un patient ayant un glaucome. Ce médicament ne peut être préparé que sous sa forme botanique, comme identifiée, et exige que l’inscrit surveille les niveaux du patient pendant le traitement. Le médicament ne peut être préparé pour traiter un patient atteint de glaucome.
    Podophyllotoxine Le médicament ne doit être préparé que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament préparé est la podophyllotoxine d’origine végétale, composée à partir de podophyllum peltatum, et 2. le médicament n’est jamais préparé pour traiter un patient souffrant d’arthrite rhumatoïde. Ce médicament ne peut être prescrit que sous sa forme botanique, comme identifiée, et ne peut être préparé pour un patient souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
    Progestérone (forme bio-identique) Uniquement si le médicament est préparé sous forme de médicament topique ou de suppositoire. La progestérone exige toujours une ordonnance et ne peut être préparée que sous forme topique ou de suppositoire.
    Rauwolfia Aucune restriction, etc. précisée.
    Thyroïde Aucune restriction, etc. précisée. Il n’y a aucune limite concernant les dosages. La thyroïde est mentionnée comme elle est inscrite sur la liste des médicaments d’ordonnance et fait uniquement référence à la thyroïde desséchée.
    Vitamine A Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique orale contenant plus de 10 000 unités internationales de vitamine A par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 10 000 unités internationales de vitamine A. La vitamine A exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est préparée pour un usage oral à plus de 10 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 10 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine D Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique orale contenant plus de 1 000 unités internationales de vitamine D par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1 000 unités internationales de vitamine D. La vitamine D exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est préparée pour un usage oral à plus de 1 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 1 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K1 Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K1 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est préparée pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle n’exige pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K2 Uniquement si le médicament est préparé sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K2 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est préparée pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Yohimbine et ses sels Le médicament ne doit être préparé que s’il s’agit de yohimbine d’origine végétale, composée à partir de l’écorce de Pausinystalia yohimbe. Il s’agit toujours d’un médicament et une ordonnance est toujours exigée. Il ne peut être préparé que sous sa forme botanique, comme identifiée.

     

  • Tableau 5 – Médicaments pouvant être composés par un DN

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes inscrits peuvent composer les médicaments figurant au tableau 5 du règlement Dispositions générales, conformément aux restrictions énoncées dans le tableau.

    Tableau 5

     Médicament  Restrictions, voies d’administration, doses  Note explicative
    Adénosine triphosphate Uniquement si le médicament est composé pour injection intraveineuse. Ce médicament ne peut être composé que pour une administration par perfusion intraveineuse.
    Colchicine Le médicament ne doit être composé que s’il s’agit de colchicine d’origine végétale composée à partir du corme du colchique d’automne. Cette limite exige que seule la version botanique de la colchicine qui est composée à partir du corme du colchique d’automne soit composée.
    Injection de dextrose Uniquement si le médicament est composé sous forme de solutions concentrées pour injection intraveineuse. Ce médicament ne peut être composé que sous forme de solution concentrée pour une administration par perfusion intraveineuse.
    Digitalis purpurea et ses glycosides Uniquement si la composition du médicament s’accompagne de la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient. Ce médicament ne peut être composé que conjointement avec la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient.
    Œstrogène (bio-identique) Uniquement si le médicament est composé sous forme de médicament topique ou de suppositoire. Ce médicament ne peut être composé que sous forme topique ou de suppositoire.
    Acide folique Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique orale contenant plus de 1,0 mg d’acide folique par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1,0 mg d’acide folique. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est composé à un dosage de plus de 1 mg par dose ou de plus de 1 mg par dose quotidienne. Un inscrit peut composer ce médicament à ce niveau ou à un niveau supérieur lorsque cela est indiqué et une ordonnance est fournie. L’acide folique à une dose inférieure à 1 mg par dose ou par dose quotidienne n’est pas un médicament et n’exige pas d’ordonnance pour la composition.
    L-Tryptophane Uniquement si le médicament est composé pour un patient sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne.  La dose maximale recommandée est fixée à 12 g par jour et doit être fournie en trois ou quatre doses égales. Le médicament peut aussi être composé comme ingrédient unique destiné à être administré par injection intraveineuse. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est composé sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 12 g et doit être fournie selon les doses égales indiquées. Le médicament peut aussi être composé comme ingrédient unique destiné à être administré par une thérapie par perfusion IV.
    Lévocarnitine et ses sels Uniquement si le médicament est composé pour le traitement de la déficience primaire ou secondaire en lévocarnitine. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est composé pour le traitement d’une carence primaire ou secondaire en lévocarnitine, auquel cas une ordonnance est nécessaire. S’il est recommandé pour toute autre affection, il ne s’agit pas d’un médicament et une ordonnance n’est pas nécessaire.
    Pancréatine Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Il s’agit d’un médicament seulement lorsqu’il est composé sous une forme qui fournit plus de 20 000 USP d’activité lipasique par dose ou à n’importe quelle dose pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs ou pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance pour la composition.
    Pancrélipase Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Il s’agit d’un médicament seulement lorsqu’il est composé sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs ou pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance pour la composition.
    Pilocarpine et ses sels Le médicament ne doit être composé Inscrit si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est le pilocarpus d’origine végétale, composé à partir de feuilles de pilocarpus microphyllus, 2. l’inscrit surveille les taux sériques du patient pendant le traitement avec ce médicament, 3. le médicament n’est jamais composé pour traiter un patient ayant un glaucome. Ce médicament ne peut être composé que sous sa forme botanique, comme identifiée, et exige que l’inscrit surveille les niveaux sériques du patient pendant le traitement. Le médicament ne peut être composé pour traiter un patient atteint de glaucome.
    Podophyllotoxine Le médicament ne doit être composé que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est la podophyllotoxine d’origine végétale, composée à partir de podophyllum peltatum, et 2. le médicament n’est jamais composé pour traiter un patient souffrant d’arthrite rhumatoïde. Ce médicament ne peut être composé que sous sa forme botanique, comme identifiée, et ne peut être composé pour traiter un patient souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
    Progestérone (bio-identique) Uniquement si le médicament est composé sous forme de médicament topique ou de suppositoire. Ce médicament ne peut être composé que sous forme topique ou de suppositoire.
    Rauwolfia Aucune restriction, etc. précisée.  
    Thyroïde Aucune restriction, etc. précisée. Il n’y a aucune limite concernant les dosages. La thyroïde est mentionnée comme elle est inscrite sur la liste des médicaments d’ordonnance et fait uniquement référence à la thyroïde desséchée.
    Vitamine A Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique orale contenant plus de 10 000 unités internationales de vitamine A par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 10 000 unités internationales de vitamine A. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’elle est composée pour un usage oral à plus de 10 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 10 000 UI. À des niveaux moins élevés pour un usage oral, il ne s’agit pas d’un médicament.
    Vitamine D Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique orale contenant plus de 1 000 unités internationales de vitamine D par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1 000 unités internationales de vitamine D. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’elle est composée pour un usage oral à plus de 1 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 1 000 UI. À des niveaux moins élevés pour un usage oral, il ne s’agit pas d’un médicament.
    Vitamine K1 Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’elle est composée pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des niveaux moins élevés pour un usage oral, il ne s’agit pas d’un médicament.
    Vitamine K2 Uniquement si le médicament est composé sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’elle est composée pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des niveaux moins élevés pour un usage oral, il ne s’agit pas d’un médicament.
    Yohimbine et ses sels Le médicament ne doit être composé que s’il s’agit de yohimbine d’origine végétale, composée à partir de l’écorce de Pausinystalia yohimbe. Il s’agit toujours d’un médicament et une ordonnance est toujours exigée. Il ne peut être composé que sous sa forme botanique, comme identifiée.
  • Tableau 6 – Médicaments pouvant être vendus par un DN

    En vertu de la Loi de 2007 sur les naturopathes, les inscrits peuvent vendre les médicaments figurant au tableau 6 règlement Dispositions générales, conformément aux restrictions énoncées dans le tableau.

    Tableau 6

     Médicament  Restrictions, voies d’administration, doses  Note explicative
    Colchicine Le médicament ne doit être vendu que s’il s’agit de colchicine d’origine végétale, composée à partir du corme du colchique d’automne. Cette limite exige que seule la version botanique de la colchicine qui est composée à partir du corme du colchique d’automne soit vendue.
    Digitalis purpurea et ses glycosides Uniquement si la vente du médicament s’accompagne de la surveillance, par l’inscrit, des taux sériques du patient. Ce médicament exige toujours une ordonnance. De plus, l’inscrit doit surveiller les niveaux de sérum sanguin du patient lorsqu’il vend ce médicament.
    Œstrogène (bio-identique) Uniquement si le médicament est vendu sous forme de médicament topique ou de suppositoire. Ce médicament exige toujours une ordonnance et ne peut être vendu que sous forme topique ou de suppositoire.
    Acide folique Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique orale contenant plus de 1,0 mg d’acide folique par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1,0 mg d’acide folique. Il s’agit d’un médicament uniquement lorsqu’il est vendu à un dosage de plus de 1 mg par dose ou de plus de 1 mg par dose quotidienne. Un inscrit peut préparer ce médicament à ce niveau ou à un niveau supérieur lorsque cela est indiqué et une ordonnance est fournie. L’acide folique à une dose inférieure à 1 mg par dose ou par dose quotidienne n’est pas un médicament et n’exige pas d’ordonnance.
    L-Tryptophane Uniquement si le médicament est vendu pour un patient sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose maximale recommandée est fixée à 12 g par jour et doit être fournie en trois ou quatre doses égales. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est vendu sous forme posologique orale à une concentration de plus de 220 mg par unité posologique ou par dose quotidienne. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 12 g par jour et doit être fournie en trois ou quatre doses égales.
    Lévocarnitine et ses sels Uniquement si le médicament est vendu pour le traitement de la déficience primaire ou secondaire en lévocarnitine. Il s’agit uniquement d’un médicament lorsqu’il est vendu pour le traitement d’une carence primaire ou secondaire en lévocarnitine, auquel cas une ordonnance est nécessaire. S’il est recommandé pour toute autre affection, il ne s’agit pas d’un médicament et une ordonnance n’est pas nécessaire.
    Pancréatine Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est vendu sous une forme qui fournit plus de 20 000 USP d’activité lipasique par dose ou à n’importe quelle dose lorsqu’il est vendu pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Les dosages inférieurs pour d’autres conditions n’exigent pas d’ordonnance.
    Pancrélipase Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Ce médicament exige une ordonnance seulement lorsqu’il est vendu sous forme posologique fournissant plus de 20 000 unités USP d’activité lipasique par unité posologique ou pour le traitement de l’insuffisance pancréatique exocrine. Des dosages plus faibles de cette substance, ou son utilisation pour d’autres conditions, ne sont pas des médicaments et peuvent être vendus à la discrétion de l’inscrit.
    Pilocarpine et ses sels Le médicament ne doit être vendu que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est le pilocarpus d’origine végétale, composé à partir de feuilles de pilocarpus microphyllus, 2. l’inscrit surveille les taux sériques du patient pendant le traitement avec ce médicament, 3. le médicament n’est jamais vendu pour traiter un patient ayant un glaucome. Ce médicament ne peut être vendu que sous sa forme botanique, comme identifiée, et exige que l’inscrit surveille les niveaux du patient pendant le traitement. Le médicament ne peut être vendu pour traiter un patient atteint de glaucome.
    Podophyllotoxine Le médicament ne doit être vendu que si les conditions suivantes sont réunies : 1. le médicament est la podophyllotoxine d’origine végétale composée à partir de podophyllum peltatum, et 2. le médicament n’est jamais vendu pour traiter un patient souffrant d’arthrite rhumatoïde. Ce médicament ne peut être vendu que sous sa forme botanique, comme identifiée, et ne peut être vendu à un patient souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
    Progestérone (forme bio-identique) Uniquement si le médicament est vendu sous forme de médicament topique ou de suppositoire. La progestérone exige toujours une ordonnance et ne peut être vendue que sous forme topique ou de suppositoire.
    Rauwolfia Aucune restriction, etc. précisée.  
    Thyroïde Aucune restriction, etc. précisée. Il n’y a aucune limite concernant les dosages. La thyroïde est mentionnée comme elle est inscrite sur la liste des médicaments d’ordonnance et fait uniquement référence à la thyroïde desséchée.
    Vitamine A Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique orale contenant plus de 10 000 unités internationales de vitamine A par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 10 000 unités internationales de vitamine A. La vitamine A exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est vendue pour un usage oral à plus de 10 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 10 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine D Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique orale contenant plus de 1 000 unités internationales de vitamine D par unité posologique ou dont la plus forte dose quotidienne résulte en l’ingestion, par un patient, de plus de 1 000 unités internationales de vitamine D. La vitamine D exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est vendue pour un usage oral à plus de 1 000 UI par dose ou lorsque la plus grande dose quotidienne serait supérieure à 1 000 UI. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K1 Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K1 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est vendue pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle n’exige pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Vitamine K2 Uniquement si le médicament est vendu sous forme posologique orale si la dose quotidienne maximale est supérieure à 0,120 mg. La vitamine K2 exige une ordonnance uniquement lorsqu’elle est vendue pour un usage oral à plus de 0,120 mg par jour. À des doses inférieures, elle ne nécessite pas d’ordonnance, pas plus qu’elle n’est nécessaire pour les autres voies d’administration.
    Yohimbine et ses sels Le médicament ne doit être vendu que s’il s’agit de yohimbine d’origine végétale, composée à partir de l’écorce de Pausinystalia yohimbe. Il s’agit toujours d’un médicament et une ordonnance est toujours exigée. Il ne peut être vendu que sous sa forme botanique, comme identifiée.